cosima

cosima

la chevre prépare son entrée sur les ecrans

La chèvre bavarde en 3D prépare son entrée sur les écrans

26 juin 2008 | Aktuálně.cz

Prague – Il semble que la course du curieux couple formé par le jeune paysan Kuba et sa chèvre s’approche de la ligne d’arrivée : le 16 octobre sortira ce premier successeur tchèque de Shrek, de L’Age de glace ou du Monde de Nemo et dont l’accroche titre accentue justement qu’il s’agit « du  premier long-métrage d’animation 3D purement tchèque »..

La création du film « L’Histoire de chèvre – Légendes de la vieille Prague » (Kozí příběh - Pověsti staré Prahy) a prit longues cinq années.

Tandis que Shrek était accompagné d’un âne, c’est une chèvre baratineuse qui tient compagnie au héros tchèque Kuba. Leur histoire se déroule sur l’arrière plan de vieilles légendes pragoises.

Les créateurs n’ont pas oublié de doter le film d’une histoire d’amour. Kuba arrive à Prague médiévale pour gagner sa vie et tombe amoureux d’une pragoise mondaine du nom de Máca ce qui rend la chèvre bien entendu très jalouse, furieuse même et pleine de haine envers la femme.

« Les projets artistiques, les scénarios et les story-boards de l’Histoire de chèvre ont démarré en 2003 », décrivent les auteurs la genèse du film. La réalisation a débuté en 2006 par l’animation préparatoire et le film a été ensuite monté pour un visuel provisoire.

Les dialogues ont été enregistrés en début 2007 pour servir de squelette de l’animation finale, des gestes et des émotions des personnages ainsi que l’animation générale des prises.

« Aujourd’hui, sur les 820 prises au total 760 sont terminées, y compris la dernière phase où l’image est complétée de derniers détails plastiques ajoutant reflets, lumières, ombres et textures nécessaires », dit l’attaché de presse du film Lukáš Vedral.

Le film devrait être entièrement terminé à la mi-août, sa sortie aux cinémas est prévue pour le mois d’octobre.

Tandis que les studios étrangers réalisent leurs films d’animations avec d’énormes équipes, ici l’auteur du film est en fait une seule personne - Jan Tománek, qui avait écrit pour son premier film le scénario, en était le dessinateur, directeur de photographie, producteur et réalisateur en même temps. De plus, il a réalisé ce film dans le studio Art and Animation Studio de ses parents.

Les auteurs soulignent également le fait que le film a été réalisé grâce à une production entièrement privée et cofinancé uniquement par le programme européen Media. « Mais en dehors de tous les programmes de soutien financier tchèques et sans aucune participation de l’Etat tchèque», ajoutent-t-ils.

Les films d’animation numérique 3D connaissent des grands succès auprès des spectateurs. Cette méthode d’animation complètement en image de synthèse a été pour la première fois utilisée pour un film de long-métrage en 1995 dans Toy Story. Aussi les auteurs tchèques souhaitent toucher le public le plus large comme le font les films familiaux.

En même temps, les auteurs qualifient leur film de purement tchèque : « Nous ne tentons pas d’imiter les studios américains qui se basent sur la tradition Disney. Nous partons plutôt de l’œuvre de Jiří Trnka et de l’animation tchèque », déclarent-ils, laissant comprendre que ce film sera bien plus original que les grandes productions américaines.

En même temps, les auteurs ne cachent pas leurs ambitions internationales – les pages web du film annoncent déjà l’arrivée du premier film d’animation 3D de l’Europe de l’Est. De plus, le film, en anglais intitulé « The Goat Story » a fait la une de l'Animation magazine américain en mars dernier.


27/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres