cosima

cosima

les races exotiques





les races exotiques:


L'Angora francaise:
       Deja connue 2000 ans av; J-C  au Tibet, c'est au XIeme Siecle de notre ère que cette chèvre s'installe en Turquie dans la province d'Angora (de nos jours Ankara). Elle est issue du croisement entre le Markhord'Afghanistan et la chèvre sauvage de Perse. Dès le XVIème Siecle, l'Europe sommence à importer des fils et des vetements turcs. C'est au XIXème Siecle qu'elle disposa enfin de fibre brut et devellope une véritable industrie de la mohair, principalement en Angleterre et en France. Les chevres angora francaises proviennent d'importations réalisées au cours des années 80 depuis le Canada, le Texas et l'Afrique du sud.
       la morphologie:
          La robe de cette chèvre est entièrement blanche aux mèches longues et soyeuses. C'est un animal grand et robuste, à la tete menue ornée de cornes recourbées de facon tres particuliere.Les poids d'une femelle est en moyenne de 30kg à 40kg, celui du male est de 40kg à 60kg. L'esperance de vie est d'une dixaine d'années.
    Cette chèvre est tres rustique, elle pature essentiellement en été dans les montagnes ou le climat est froid et sec, et redescend passer l'hiver dans les étables.  Elle à la réputation d'etre assez facile à élever et a un caractère assez placide. Les chèvres sont ten dues deux fois par an et produisent en moyenne 5kg de mohair brut par an. La finesse moyenne de la toison est de 27 à 40 microns (millièmes de millimetres) et la longueur de mèche est de 08 à 15.5 cm apres 180 jours de pousse. Les chevraux naissent deja avec des poils tout frisés d'une longueur d'environ 1cml. Dès l'age de 6 mois, les chevraux sont tondus pour la premiere fois pour donner le "kid mohair (le plus doux).
Chèvres angora à Rouzaud
http://www.bergers-cathares.com/image/chevre05juillet1.jpg

Mukhayyar : "celle qui est choisie, la plus belle" ! C'est de ce verbe arabo-persan que prend naissance le mot mohair, nom de la toison de la chèvre Angora."

Il faut savoir qu'au XIème siècle en Turquie, l'étoffe tissée en mohair est réservée aux vetements du Sultan et que la pénalité pour sortir en fraude de Turquie une chèvre Angora était passible de la peine de mort par décapitation jusqu'au milieu du XIXème Siècle.

site d'un elevage




    La chèvre Boer:
   La chèvre boer provient probablement des chèvres indigènes du Namaqua Hottentot et des tribus Bantou et d'une infusion de lihnées indiennes et europennes. La chèvre Boer améliorée est apparue au debut des années 1900 lorsque les éleveurs de la province du Easter Cape en Afrique du sud ont commencé à selectionner pour une chèvre démontrant une bonne conformation bouchère, une croissance et une prollificité élevées. Ces éleveurs ont donc développé une chèvre aux spécifiquement bouchère qu'ils ont appelés en Afrikaans: "Boerbok" qui signifie la "chèvre du fermier".
        la morphologie:
          La robe est de couleur blanche et le cou de couleur brun allant de canelle à presque noir.



La chevre Kalahari:

Les Kalahari sont idéalement conçus pour survivre aux conditions durs et tendus des grandes régions de l'Afrique du Sud. En Afrique ils sont élevés dans des secteurs arides et secs des semi- désert.
Leur excellente mobilité leur permet de marcher loin à la recherche de nourriture et d'eau. Elles s'alimentent sur une vaste variété de pâturages et sont résistantes à la maladie et aux parasites. Les Kalahari sont moins sujet aux maladies et doivent être inoculés et dosés moins souvent que d'autres races
Une autre bonification est une viande maigre avec un excellent goût et une belle texture.
Les chèvres ont un excellent instinct maternel et élèvent leurs chevreaux sans peine.
Les Kalahari peuvent être employés pour donner aux chèvres indigènes une couleur rouge uniforme et solide, avec tous les avantages uniques que celle-ci apporte. Leur couleur terreuse fournit un bon camouflage qui les protège contre des prédateurs. Les chevreaux blancs seraient vus facilement par des renards, des porcs et des aigles. Ils sont entièrement pigmentés et, en conséquence, capable de supporter la chaleur et le soleil. Leur fourrure foncée et leurs longues oreilles fournissent une bonne résistance thermique et s'alimenteront, donc, plus longtemps pendant la chaleur du jour, ce qui signifie finalement des gains de poids plus élevés.

 La Kalahari est une race distincte de chèvres (comme vérifié par ADN dans le South African Boer registry). Ils ne sont pas liés à la chèvre Boer (ne croyez pas n'importe qui vous indiquant le contraire) et ont des avantages additionnels à la race originale de chèvre Boer - ils peuvent augmenter la tendresse de la viande, la robustesse de l'animal et du camouflage et par conséquent la survie de leurs chevreaux. .
Leur taille de carcasse est semblable à la chèvre Boer. Le poids moyen d'un mâle est autant que 115kg, tandis que les chèvres atteignent 75kg. Les chevreaux se développent rapidement. En Australie, les chevreaux atteignent un gains de poids de 1.5kg par semaine.


    La chèvre Ango-Nubienne:
Cette race originaire de la Nibie (Afrique) a un excellent tempérament de groupe. Elle est reconnue pour sa fécondité (2 à 4 chevreaux par portée), ses hautes teneurs en matières grasses et protéines du lait et ses qualités bouchères. Toutefois, c'est la race qui produit la moins grande quantité de lait. Les oreilles de la Nubienne sont pendantes et le profil de sa tête est convexe. On dit alors qu'elle a un nez « romain ».

       la morphologie:
          La robe de la nubienne peut etre composée de toutes les couleurs et de toutes les combinaisons de couleurs.



    La chèvre pygmée et nigérienne:

        la morphologie:
          Cette chèvre laitiere naine peut présenter nimporte quelle combinaison de couleurs.





    La chèvre Lamancha:
    Cette race est issue d'un heureux mélange génétique des plus importantes races de  chèvres laitieres. Elle fut développée au debut du Siècle comme race laitiere à partir de chèvres espagnoles à oreilles courtes.
 Aujourd'hui, la chèvre La Mancha est un animal bien bâti et très productif, reconnu pour son caractère enjoué ainsi que pour la qualité et la quantité de son lait. Toutes les couleurs de robe sont acceptées. Courtes, les oreilles sont de 2 types : gopher ou « de marmotte » (longueur maximale de 2,5 cm avec très peu ou sans cartilage) et tronquées ou « de lutin » (longueur maximale de 5 cm).


chèvres maltaises





Le cabri créole:
Cette chevre est surtout presente en Guadeloupe et a la Reunion.
Elle a été créee au 17eme siecle a partir d'animaux d'Afrique de l'Ouest et d'Europe. Pendant la traversée elles nourrissaient les esclaves Noirs. Plus tard elle a été faconnée par de nombreux apports d'autres chevres comme l'Anglo-Nubienne.
Résistant aux maladie, adapté au climat sec et chaud des Antilles francaises, ce ruminant convient a un élevage traditionnel. D'ailleurs il est surtout élevé pour sa viande et l'entretien de l'espace, se nourissant de dechets issus des cultures locales comme la banane et la canne a sucre.
Ce petit cabri se distingue par sa fourrure a dominante noire avec une grande variété de couleurs:fauve, grise, rouge.
Hauteur au garrot:61cm chez le bouc, 51cm chez la chevre. leur poids varie de 38kg a 58kg.
Sa peau est recherchée sur les marchés antillais pour fabriquer des tambours.
Cette chevre a la particulrité de manifester une activité sexuelle continue tout au long de l'année.


 

chèvre owambo




 

chevres naines du senegal:
sous famille: exotique
Nom latin : Capra hircus senegalensis
Longévité : 20 ans
Habitat : prairie
Poids : 15 à 30 kilos
Région du monde : Afrique
Alimentation : herbivore
Gestation : 6 mois

Description: Les chevres naines ont une hauteur au garot de 40 à 50 cm. Elles sont tres agiles et peuvent monter dans les arbres pour chercher leur alimentation.

Social : Elles vivent au sein d'un harem mais les femelles ne sont pas strictement fidèles au male dominant. Elles sont en revanche d'excellentes meres qui defendent ardemment leur progéniture.






chèvre girgentana

Origine de l'espece sicile,chêvre avec de grandes cornes en lyre,cornage de cinquante à quatre vingt centimètres de haut pour les boucs


 

non vous ne rèvé pas

 

La chevre KIko:

Le mot « kiko » a été utilisé traditionnellement par les indigènes de la Nouvelle-Zélande, les Maoris, pour décrire les animaux de boucherie. Dans la langue des Maoris de la Nouvelle-Zélande, « kikokiko » est un terme générique utilisé pour décrire la viande destinée à la consommation humaine.
La chèvre Kiko a été développée par le Groupe Goatex LLC de la Nouvelle-Zélande qui fut le seul responsable de la sélection et de l'élevage de la chèvre Kiko en Nouvelle-Zélande. Un taux de croissance rapide était requis de manière à produire une carcasse économiquement viable en un nombre minimal de jours. La chèvre devait produire des jumeaux, ce qui est un trait d'importance économique. Aucune chèvre Kiko est isolée à la mise bas et seulement celles qui élèvent deux chevreaux vivants jusqu'au sevrage sont maintenues au sein du troupeau. En dépit du minimum d'apport d'intrants dans la production, le troupeau de base de chèvres Kiko avait une fécondité moyenne de 200%, et cela avant la réforme des femelles improductives.Un instinct maternel fort est d'une grande importance afin de s'assurer que les femelles élèvent des jumeaux.


En sélectionnant pour améliorer la fécondité, l'âge à la maturité sexuelle de la chèvre Kiko élevée dans des conditions naturelles est passée de 12 mois à 7 mois pour les femelles et à moins de 6 mois pour les mâles. En sélectionnant pour améliorer la fécondité, la saison de reproduction a été prolongée. La Kiko démontre une capacité à se reproduire du mois de décembre jusqu'au mois d'août, une mise bas à tous les 8 mois est possible.


Les caractéristiques principales de la chèvre Kiko sont sa rusticité et sa capacité d'atteindre un gain de poids substantiel lorsque maintenue sous des conditions de pâturages sans apport de nourriture. En Nouvelle-Zélande, la chèvre Kiko a été nommée « celle qui va n'importe où, qui mange n'importe quoi » définissant bien sa capacité à survivre sous des conditions extrêmes moins qu'idéales. La Kiko a une carcasse de grande taille qui est généralement blanche (par contre plusieurs Kiko sont porteurs des gènes pour la coloration et les Kiko colorés sont admissibles à l'enregistrement) avec un pelage qui va de court, lisse et brillant en été à long et flottants lorsque les animaux sont gardés dans les régions montagneuses en hiver.La chèvre Kiko a une taille moyenne à grande présentant une capacité bouchère. Les animaux matures tendent à être carrés, c'est-à-dire que la hauteur de l'animal à partir du garrot jusqu'au sol est proportionnelle à la longueur à partir du garrot jusqu'à la base de la queue. La poitrine devrait atteindre le niveau de la pointe du coude du membre antérieur. Les mâles sont distinctivement plus grands que les femelles et chacun des sexes présentent manifestement des caractéristiques propres à leur genre.

Les boucs matures arborent des cornes très caractéristiques et de grande envergure. Les chèvres matures sont amples, féminines et ont généralement une mamelle bien formée, placée haute et bien attachée. Le taux de croissance est probablement la caractéristique qui définit le mieux la race Kiko. Les chevreaux ont un poids moyen à la naissance mais ils présentent une vigueur impressionnante.

D'autres belle etrangeres:

Chevre du Drâa


  


27/02/2008
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres