cosima

cosima

les races rares



les races rares:



   

    La chèvre grise (capra grigia ou cavra dal sass) :
    La chèvre grise des montagnes est originaire des vallées du Tessin et des Grisons.  Dans ces regions son existence est attestée depuis des centaines d'années. Cette chèvre est malheureusement menacée de disparition.
       la morphologie:
          La cavra dal sass comme on l'appelle volontiers au Tessin se rencontre dans différentes nuances de gris, la palette s'etend du gris argent au gris melé de noir en passant par le gris beige. La race se distingue egalement par ses cornes puissantes tournées vers l'extérieur, par sa musculature forte et des sabots durs, et par son excellente adaptation à la vie en montagne. C'est par ailleurs une chèvre peu exigente.

 

 
    La chèvre Oberhasli:
        la morphologie:
          La robe de la chèvre Oberhasli est chamoisée et doit etre baie (brun rougatre) allant du pale au fonce, ce dernier etant préférable.
 

    La chèvre du Massif- Central:

Sous ce terme on regroupe le plus souvent les variétés locales comme la Chevre du Mont d'Or.
Comme son nom l'indique, la chevre du Mssif Central est élevée depuis les Cevennes jusqu'a la chaine des Puy et dans le Forez.
Cet animal rustique, de format moyen, presente plusieurs types de robes: noire, noire et blanche, blanche, beige rosé, grise, café au lait; Les oreilles sont longues et les cornes portées a l'arriere.
Laitiere honorable (2 a 3 litres par jour), elle se contente d'un fourrage grossier.

Association pour le Renouveau de la Chèvre du Massif Central (ARCMC)

Secrétariat : Gite de Sabadel, St Germain de Laprade

43260 ST JULIEN CHAPTEUIL





La chèvre des Pyrénée: 
 

La chèvre des Pyrénées est une race caprine française originaire des Pyrénées à longs poils, bruns ou noirs, parfois blancs.

Elle fait partie des races aujourd'hui protégées parce qu'elle est devenue rare. C'est donc une race à petit effectif (environ 2000chèvres en France)

La morphologie:
La Pyrénéenne est de taille moyenne : 75 à 85 cm au garrot pour un poids de 50 kg. Elle peut être motte ou cornue, dans ce cas les cornes sont développées et relativement écartées l'une de l'autre.Son poil est long, elle est très fine et élégante.

Traditionnellement, ces chèvres étaient nourries l'hiver dans la vallée avec du foin et conduites en alpage l'été. Le système de production était mixte : elles allaitaient leurs chevraux, (qui étaient vendus lorsqu'ils atteignaient 15 kg), et ensuites traites (production de 0.5 à 1 litre par jour sans complément). Le lait était mélangé avec du lait de vache pour fabriquer un fromage traditionnel.

Il reste aujourd'hui quelques troupeaux; certains animaux sont notamment visibles à l'écomusée de la grande Lande (Parc national des landes de Gascogne).

l'Association la Chèvre de Race pyrénéenne : rassemble les éleveurs et les sympathisants de la race Chèvre des Pyrénées.

Institut de l'Elevage

Coralie Danchin

Maison Nationale des Éleveurs, 149 rue de Bercy

75595 PARIS Cedex 12

Tél : 01 40 04 51 50

Fax : 01 40 04 52 75

E-mail : coralie.danchin@inst-elevage.asso.fr



site  tres complet sur la chevre des Pyrénées






superbe site


La Catalane

Cette chevre designe une variété de la race Pyrénéenne, davantage presente dans les Pyrenées-Orientales, au pied du massif des Albères et dans le Vallespir.
Race rustique elle permet l'exploitation de terres en friche, un atout en faveur d'un environnement coumis aux risques d'incendies.
La taille des boucs ne depasse guere 80cm au garot, et celle des chevres 70cm, pour un poids maximum de 80kg.
La robe a poil court, peut etre rouge clair, noire, ou meme tachetée.
La tete triangulaire est coiffée de cornes rondes, peu ecartées, tres rejetées vers l'arriere.
Le corps est vigoureux, bien developpé, le tout porté par des membres musclés.
La Catalanes est considérée comme une bonne laitiere, malgré sa forme de mamelle en "bouteille".


La chevre des Fossés
 Race aux poils longs et aux longues cornes, elle a long temps peuplé les campagnes bretonnes et normandes (en bretagne elle est appelée: Gavr Ar Foziou). Elle a gagné son nom car elle fréquentait les fossés et les talus accompagnée d'une gardienne, grand-mere ou fillette.
Son retour encore discret doit beaucoup au conservatoire du littoral soucieux de defricher ses terrains cotiers de la pointe de La Hague (Manche).

Institut de l'Elevage

Coralie Danchin

Maison Nationale des Éleveurs, 149 rue de Bercy

75595 PARIS Cedex 12

Tél : 01 40 04 51 50

Fax : 01 40 04 52 75

E-mail : coralie.danchin@inst-elevage.asso.fr




La chevre de Savoie:

Cette chevre, dite egalement de la Tarentaise, est une variété de la vaste population caprine vivant dans le massifs alpins. Selon ses defenseurs, elle serait meme l'ancetre de la race Alpine.
D'un format moyen (environ 80kg), elle presente une grande diversité de robes dont quatre sont bien reperées: le type cou clair est une chevre de couleur plus claire sur la partie anterieure du corps. Le type noire ou noire a barrettes a deux bandes blanches allant des cornes jusqu'au nez, avec parfois le dessin d'un ecusson blanc sur le front (on dit coeur en tete), la femelle a les pattes blanches. Le type pie noir a un patron de robe noir et /ou marron avec une panachure blanche qui peut couvrir la majorité du corps. En fin la typre chamoisée (dont l'on dit donc qu'est née l'Alpine).
Cette chevre généralement cornue, aux oreilles fines portées horizontalement ou légerement dressées, est une montagnarde au corps vigoureux qui sait valoriser les paturages d'altitude.

Association de sauvegarde de la chèvre des Savoie

- Secrétariat : Cathy Berthet, Route de Lagent

74270 FRANGY

- Président : Yves Lachenal, Le Tertenoz

74210 SEYTHENEX







La chèvre provencale:

La chèvre commune provençale est une race caprine française. c'est une population traditionnelle dont le berceau d'origine se situe dans la « Provence des collines ». On la rencontre dans les Alpes Maritimes, et les Alpes de Haute Provence. Elle ne doit être confondue ni avec la chèvre du Rove qui est originaire de la Basse Provence, autour du delta du Rhône, ni avec la chèvre de la Roya, dans les Alpes-Maritimes.

Sa grande variabilité génétique lui confère une adaptabilité et une rusticité remarquables. Cette chèvre est avant tout une laitière qui exprime particulièrement son potentiel sur les parcours méditerranéens à base de chêne blanc et d'aphyllanthe de Montpellier. Elle a été reconnue « race à petit effectif ». En 2005, on dénombre entre 500 et 600 femelles pures réparties chez une dizaine d'éleveurs spécialisés. L'avenir de la race est incertain et fragile. Elle est aujourd'hui emblématique de l'AOC Banon.

Les boucs ne depassent guere 80cm au garrot et les chevres 70cm, pour un poids maximum de 80kg.
Le poil est mi-long a long et la robe est généralement de couleur noire. Elle est la plus part du temps cornue et ses oreilles ont tendance a tember.

l'Asdccp, l'association de sauvegarde et de développement de la Chèvre Commune Provençale


Association de Sauvegarde et de Développement de la Chèvre Commune Provençale (ASDCCP)

- Secrétariat : Chambre d'Agriculture, 66 Boulevard Gassendi - BP 117

04004 DIGNE LES BAINS Cedex

- Président : Joël Corbon, La Pourchine

04300 LIMANS

Tél  :04 92 73 01 54

Site sur la chevre commune provencale




Bouc provencale





chèvres bütner



Quelques chevres rares ou disparues:

Blanche de Cevennes
Chevre du Mont d'Or
Cou clair des Alpes
Cou clair du Berry
Chevre des Albères
Chevre du sundgau



27/02/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres